Infos Routes

Restez toujours vigilant au volant d'un véhicule, n'oubliez pas de toujours respecter le code de la route ! Code-route.com



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription

Derniers messages sur le forum ...


Derniers essais Toyota


Dernières fiches techniques Toyota


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Toyota > Toyota Land Cruiser SW HJ60 - HJ61

Librairie Toyota


Toyota Land Cruiser SW HJ60 - HJ61 : Essai

Parmi la légendaire lignée des Toyota Land Cruiser Station Wagon, il en est un qui reste une légende vivante : le HJ61. Venez découvrir avec nous ce qui se cache derrière ce code.

La lignée des Land Cruiser Station Wagon a débuté avec le FJ55 en 1966, vite surnommé Iron pig (cochon d'acier) en raison de son look… discutable. Toyota n'a pas voulu refaire la même erreur par la suite et s'est appliqué au moment de dessiner son successeur, le FJ60 qui a été salué par l'élégance de ses lignes à sa sortie.

Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ61

S'il n'était certes pas destiné en priorité à l'Europe, Toyota pris néanmoins la décision de le commercialiser sur ce difficile marché, où il allait entrer en concurrence avec le Range Rover, mais aussi avec le récent Mercedes G et le nouveau Nissan Patrol.

Tout comme ce dernier, Toyota décide de miser sur le diesel. Les japonais poussent le moteur H du HJ45 à 4 litres, pour 105 chevaux et 24.6 mkg à 1800 tr/min : c'est le moteur 2H. Accouplé à une boite 4 rapports et à une transmission 4x2 crabotable en 4x4, le HJ60 est propulsé par une mécanique d'une conception on ne peut plus classique. Ca sera sa plus grande qualité : presque 30 ans après sa sortie, même brutalisé et non entretenu, il est très rare de voir un HJ60 en panne, et nombreux sont les exemplaires à avoir dépassé le million de kilomètres. Sa fiabilité va apporter beaucoup à l'image du Land Cruiser.

Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ61

Mais l'apparition des Range Rover Turbo D et des Nissan Patrol 3300 Turbo va obliger Toyota à reprendre de l'avance. Et là, le plus gros constructeur japonais va frapper fort. Comme ses concurrents, il adopte un turbocompresseur. Mais surtout, ce nouveau moteur 12HT adopte l'injection directe diesel : une première mondiale pour un véhicule particulier, bien avant les Austin Montego DSL, Fiat Croma TDid et autres Audi 100 TDI. Maintenant fort de 136 chevaux et d'un couple de 32.1 mkg, le nouveau HJ61 dispose du moteur diesel le plus puissant disponible sur une voiture à cette époque, rien de moins ! Sa fiabilité est également excellente, à l'exception de la boite de transfert qui manifestement a du mal à encaisser tout ce couple.

Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ61

Evidemment, au volant, pas moyen de confondre les deux machines ! Le HJ60 émet un bruit très mélodieux et étonnamment discret. Pour autant, si 105 chevaux présentaient une puissance intéressante pour l'époque, il n'en est rien aujourd'hui et le HJ60 est vraiment mou sur route, même s'il dispose de la boite 5 rapports apparue en 1983 ! Rien de comparable au HJ61. Lui, on jugerait qu'il fait plus de 136 chevaux tant sa santé est éclatante. En réalité, ce ne sont pas les performances qui sont ébouriffantes, mais les sensations que ce véhicule distille. Car la puissance arrive d'un seul coup et le moteur 12HT est du genre brutal. Sa sonorité l'est aussi, mais elle est splendide.

Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ61

Le châssis est on ne peut plus traditionnel : séparé, en échelle, il est suspendu à deux essieux rigides par l'intermédiaire de 4 ressorts à lames. D'une robustesse à toute épreuve, il n'est bien entendu pas ou plus une référence en matière de tenue de route. Cela ne gênera pas l'utilisateur du HJ60, qui par définition parcourt les routes à son allure, tranquillement. En revanche, l'heureux propriétaire d'un HJ61 devra freiner son enthousiasme… Et c'est le cas de le dire, car équipé de freins à disques (non ventilés !) à l'avant, le bestiaud ne dispose en prime que de tambours à l'arrière. L'ABS n'étant pas de la partie, les roues avant se bloquent donc assez facilement au freinage et les distances de freinage sont médiocres. De plus, les pneus 205 R16 montés à l'époque, étroits et à profiles mixtes, n'étaient pas d'une adhérence sans faille...

Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ61

Le terrain de jeu favori de ces Toyota Land Cruiser, c'est la piste. Là, l'empattement long et les grands débattements font merveille, et la fiabilité légendaire de la bête lui permet de passer outre quelques passages trop optimistes. Les moteurs sont coupleux et infatigables, et seuls l'état et le type des lames montées sur votre Station Wagon réguleront votre rythme. En raid, ce sont des modèles du reste très prisés. La place à bord est très importante, et même supérieure au HDJ80 qui leur succèdera.

Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ61

En franchissement, les HJ60 et HJ61 sont plus adroits que ce que l'on peut penser. L'angle d'attaque est bon, l'angle ventral n'est pas si mauvais, et seul l'angle de sortie fait que l'arrière frotte facilement. Les moteurs sont onctueux à très bas régimes, et sont capables de tourner vraiment très doucement sans caler. Bien entendu, réveillez le HJ61 et vous ne serez pas déçu ! Il sera moins facile de doser son couple, mais il sera bien plus vaillant là où il faut passer en force. Chacun sa méthode ! Le HJ61 dispose d'un joker supplémentaire en la présence d'un différentiel à glissement limité. Mais le must est bien entendu de trouver un exemplaire disposant des blocages mécaniques des différentiels avant et arrière, et/ou du treuil mécanique !

Acheter un HJ60 ou un HJ61 est un excellent placement. Si, si ! Simplement car ces engins ne sont pas exigeants en matière de réparation s'ils sont entretenus. Mis à part le souci récurrent de boite de transfert sur le HJ61... Ensuite, parce que la valeur de revente sera très probablement équivalente à la valeur d'achat. Entre-temps, vous aurez roulé à l'œil ou presque ! Il ne restera que l'appétit de ces engins à satisfaire : compter entre 12 et 16 litres en fonction du poids de votre pied droit.

Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ61

Plus de 20 ans après leurs sorties, les Toyota Land Cruiser Station Wagon HJ60 et HJ61 continuent à rouler leurs bosses partout dans le monde. Beaucoup en veulent un, mais bien peu veulent vendre le leur. Ce sont des légendes roulantes, et terriblement attachantes !

Vos réactions sur le forum

 

Bookmark and Share


Toyota Land Cruiser SW HJ60 - HJ61 : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : ToyotaToyota
Modèle : Land Cruiser SW HJ61Land Cruiser SW HJ60
Années de production : 1986-19901980-1990
Type du moteur : 6 cylindres en ligne6 cylindres en ligne
Energie : DieselDiesel
Disposition du moteur : Longitudinal avantLongitudinal avant
Alimentation : Injection directe, pompeInjection indirecte, pompe
Suralimentation : Turbo Toyota-
Distribution : Arbre à cames latéralArbre à cames latéral
Nombre de soupapes : 2 par cylindre2 par cylindre
Alésage & Course : 91.0 x 102.091.0 x 102.0
Cylindrée : 39803980
Compression : 18.620.7
Puissance : 136 ch à 3500 tr/min105 ch à 3500 tr/min
Couple : 32.0 mkg à 1800 tr/min24.6 mkg à 1800 tr/min
Boite de vitesses : 5 rapports5 rapports
Réducteur : SérieSérie
Puissance fiscale : 16-
Transmission : 4x4 enclenchable4x4 enclenchable
Différentiel avant : LibreLibre
Différentiel central : NonNon
Différentiel arrière : Glissement limitéLibre
Antipatinage : NonNon
ESP : NonNon
Direction : A billes, assistéeA billes, assistée
Carrosserie : Break 5 portes 5 placesBreak 5 portes 5 places
Longueur : 475 cm468 cm
Largeur : 180 cm180 cm
Hauteur : 180 cm180 cm
Coffre : 0 litres0 litres
Garde au sol : 190 mm190 mm
Pente franchissable : -%-%
Angle d'attaque : 42°42°
Angle central : 21°22°
Angle de sortie : 24°25°
Dévers maximal :
Gué : 0 mm0 mm
Cx : --
Suspensions avant : Ressorts à lamesRessorts à lames
Suspensions arrière : Ressorts à lamesRessorts à lames
Freins avant : DisquesDisques
Freins arrière : TamboursTambours
ABS : NonNon
Pneus avant : 205 R16205 R16
Pneus arrière : 205 R16205 R16
Poids : 19851985
Poids tractable : 34000
Performances
Poids/Puissance : 14.518.9
Vitesse : 162144
0 à 100 km/h : 15.2-
400 mètres DA : 20.6-
1000 mètres DA : 36.039.8
Consommations
Sur route : 8.010.4
Sur autoroute : 10.812.1
En ville : 10.111.0
En tout terrain : --
Moyenne : 15.0-
Reservoir : 90 L90 L
Autonomie autoroute : 833743
Emissions de CO2 : 0 g/km0 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : --
Climatisation : --
Prix de base : Plus fabriquéePlus fabriquée
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
iciici

Liens

Site officiel du constructeur : Toyota


Avis des internautes
KLEIN Hubert
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 GX
Note : 8/10
j'ai acheté un HDJ 80
pour le moment je suis heureux de mon achat , je vous informe par la suite de l'utilisation .
Salutations
poinsignon eric
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 GX
Note : 7/10
j'ai acquis ce véhicule depuis un an,c'était un reve;et je vous garanti
que le bestiau vous trainera partout
dans un grand confort.Je ne le vendrai pour rien au monde,et il n'a que 200000Kms.(bon il est un peu préparé...)

dederix56
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 GX
Note : 8/10
HDJ 80 VXE de 96
proprietaire depuis 2 ans
tres belle auto mais catastrophique en version 24v à moins de 2200 tours surtout en traction
cherche intercooler ou autre possibilitee

Etiennre Eric
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ100
Note : 0/10
Ce véhicule est très dangeureux, je viens de faire des tonneaux avec suite au changement du convertisseur de boite apres 98000 kms. Le convertisseur est un probleme connu de chez toyota, en cas de default de cette piece , les roues bloque et vous ne pouvez plus ratrapper le vehicule.

jul
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 VX
Note : 9/10
Au top...

ludwig bernard
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 VX Auto
Note : 5/10
je possede depuis environ 1 an un HDJ 80 avec 380000 km.
D'origine, il fut utilisé soutout sur route et autoroute par un représentant de commercejusqu'a environ 300000 Km
Modele export(allemagne) je suis trés content
je ne roule que peu avec mais l'utilise pour tracter un bateau (un vrai plaisir en 100 et 110 km/h)
Les injecteurs ont été remplacés vers 250000 km,il ne consomme pas plus de 11à12 l/100 mais en attelage de 2 tonneset ne fume pas sauf à froid.
Je recherche les proprietaires de ce vehicule pour dialogue et conseils
merci d'avance et à bientot

cortade Sylvain
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 VXV-VXE
Note : 7/10
Mon 80 : un 24s de1995, acquis en 2001. a maintenant 325000KM.

Très beau véhicule, solide comme un camion au niveau chassis et coque, et moteur (avec un bon entretien assez couteux). mais les transmissions même entretenues n'aiment pas les longs trajets rapides et la maltraitance sur piste.D'une mollesse à pleurer en version d'origine, à cause des normes antipollution, a
retrouvé tout son bonheur de pousser dès 900t/mn avec un passage chez le ''sorcier'' de Villeurbanne pour un prix modique..et une consommation nettement plus faible.
Quelques faiblaisses dans l'équipement : vitres électriques indignes, pas de réglage de phares à la charge, pas de télécommande de fermeture portes, pas d'antibrouillards (à 380000 F de l'époque), mais un réel plaisir de rouler en toutes circonstances (vive la neige!)
Je le compare à un gros bourdon tranquille qui pousse son chemin (remorque ou pas) en ronronnant dans les chemins creux comme sur autoroute.
Pour l'entretien, un test sérieux des concessionnaires est recommandé.si l'on ne fait pas soi-même.
scpecheur

hj61VX
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HJ61
Note : 5/10
Je possède un hj 61vx, ce véhicule est un pure plaisir de conduite, il possède énorméments de qualités indispensables pour moi :
fiabilité légendaire
qualité de finition intérieur extérieur
volume de chargement
puissance et couple moteur
consommation très raisonnable (10l en moyenne), par rapport au volume (consomme autan qu'renault grand espace de 2008! )
Sa capacité sur TOUS les terrains
Sa capacité à tracter
Quelques modifications importantes par rapport à la fiche technique que vous lui avez faite :
il consomme 7.5l à 90 km/h
12.5 l à 130km/h
Seconde modif:
sa vitesse maxi sur autoroute biensur est de 200km/h! est oui, je vous le certifie, bien que le compteur indique 180 max, l'aiguille est bloqué dessus, je double un espace à compteur digital central qui indique 198km/h, j'en déduit donc qu'il pousse à 2OO.

RANDRIANAIVO ERNEST
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 VX Auto
Note : 10/10

TAHAR FRATSA
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HDJ80 VX Auto
Note : 1/10
LA MEILLEURE 4+4 AU MONDE ENTIER FIABLE DURE SÉCURITÉ....ET SURTOUT EN AFRIQUE

BEA cyprien Simon
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW HJ61
Note : 5/10