Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Mitsubishi


Dernières fiches techniques Mitsubishi


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Mitsubishi > Mitsubishi Pajero Evolution

Librairie Mitsubishi


Mitsubishi Pajero Evolution : Essai

Fin 1996, les prototypes T3 sont interdits des courses de rallye-raid et les équipes ne peuvent plus engager que des véhicules de série. Pour pouvoir s'imposer, les hommes de Mitsubishi vont alors mettre au point un véhicule de série certes, mais en mesure de s'imposer en compétition : le Mitsubishi Pajero Evolution.

Mitsubishi Pajero Evolution

Tout comme la désormais fameuse Mitsubishi Lancer, le Pajero allait donc avoir droit à sa version Evolution. La recette utilisée fut d'ailleurs semblable. Tout d'abord, difficile de faire une sportive sans un moteur valable. C'est donc le V6 3500 qui a été pris comme base, à la différence notable qu'il dispose ici d'une distribuMitsubishi Pajero Evolutiontion variable baptisée MIVEC (Mitsubishi Innovative Valve timing & lift Electronic Control). C'est bien sur une différence parmi tant d'autres par rapport au moteur 6G74 d'origine, mais c'est celle dont Mitsubishi est la plus fière, puisque le constructeur est allé jusqu'à l'afficher sur la calandre.

Sans l'aide du moindre système de suralimentation, notre Pajero Evolution met donc à notre disposition quelques 280 chevaux à 6500 tr/min, pour un couple plus quelconque de 35.5 mkg à 3000 tr/min. En réalité, en bon multisoupape atmosphérique affuté, ce 24 soupapes se réveille à 5000 tr/min et pousse même ici jusqu'à plus de 7000 tr/min. Un compte-tours gradué jusqu'à 9000 tr, ça ne se voit pas tous les jours dans un 4x4 !

Mitsubishi Pajero Evolution

Avant d'aller plus loin, plantons un peu le décor et précisons que seuls 3500 exemplaires de Mitsubishi Pajero Evolution ont été produits, et que la plupart ont fini en compétition. En trouver un d'origine et n'ayant jamais couru est déjà une gageur, mais le notre avait une autre particularité : le volant du bon côté. En effet, Mitsubishi n'avait pas eu besoin de prévoir une version à volant à gauche pour écouler ses 3500 exemplaires, et tous sont sortis d'usine avec le volant àMitsubishi Pajero Evolution droite, pour le plus grand malheur des passionnés européens.

Christian Lambert fait partie de ces passionnés justement. Dirigeant le garage 4x4 Choc à côté de Marseille, il n'en est pas à son premier rallye-raid sur Pajero et compte bien utiliser un Evolution pour cela. C'est finalement quatre exemplaires de Pajero Evolution qui se retrouvent dans ses locaux, puis un cinquième à la demande de Sonauto. Là, retroussage de manches : il faut séparer caisse et châssis, changer le tablier avant, remplacer le pédalier, inverser les leviers de vitesses et de transfert, remplacer le moteur et les fixations des essuie-glaces qui sont du mauvais coté. Mais il faut aussi acheter un tableau de bord, un boitier de direction, un pédalier… Il faut également prévoir un nouveau faisceau moteur, trop court une fois le volant changé de côté. Reste ensuite à remettre en place la caisse et à homologuer tout ceci !

Mitsubishi Pajero Evolution

Là encore, Christian Lambert se distingue : en repartant du dossier d'homologation FIA, il a réussi à homologuer son engin avec une vraie carte grise VP « Pajero Evolution ». Il faut savoir que les quelques exemplaires de Pajero Evolution actuellement en circulation ont des cartes grises ne correspondant pas avec la monture. Il s'agit le plus souvent de cartes grises de V6 classiques, mais on en voit aussi avec des cartes grises de diesel ou même de camionnette VU…

Mitsubishi Pajero EvolutionL'histoire de notre monture ne s'arrête pas là. Christian Lambert Compétition (CLC) engage en course un Pajero Evolution et en garde un autre pour les pièces, tout neuf. Ce n'est que l'année dernière que Christian décide de faire rouler cet exemplaire... Celui-ci n'a donc jamais connu la piste, jamais couru, et il n'affiche que 8800 km ! Il commande en toute simplicité les pièces manquantes chez Mitsubishi au Japon et le remonte, pour notre plus grand bonheur…

Dès le premier regard, le Mitsubishi Pajero Evolution annonce la couleur : ailes élargies de 16 centimètres par des ajouts plastiques, capot spécifique avec bossage rappelant celui de certaines Lancer, jantes et boucliers spécifiques, et aileron à la forme assez particulière en bout de toit. Les non-initiés croiront à un 4x4 tuning mais en réalité, quelle gueule !!

Mitsubishi Pajero Evolution

La fête continue à l'intérieur. On retrouve bien entendu le tableau de bord du Mitsubishi Pajero et ses deux airbags, mais l'habitué pourra néanmoins remarquer quelques différences. Difficile en effet de passer à côté des deux superbes sièges baquets Recaro montés d'origine, de très bon goût ! L'heureux conducteur pourra aussi disposer d'une climatisation automatique et calmer ses pulsions avec un régulateur de vitesse…

Parce qu'une fois au volant, on a vite des pulsions ! Le son du V6 "Mivec", la position de conduite, la vue de la bosse sur le capot, on a vite envie d'en découdre. PourtantMitsubishi Pajero Evolution, il nous aura vite fallu nous raisonner : notre rareté n'affichait que 8800 km et n'était de plus pas remonté depuis longtemps lors de notre essai: rodage oblige... Dommage, car on sentait bien que le moteur Mivec ne demandait que ça !

Cela ne se voit pas mais le Mitsubishi Pajero Evolution offre une différence de taille par rapport au reste de la gamme : il a troqué son essieu arrière rigide contre des roues arrière indépendantes guidées par des triangles superposés. Tout bénéfice pour le « toucher de route » et la motricité sur piste rapide, même si ça se paie par des capacités réduites en croisement de pont : l'Evolution n'est de toute façon pas prévu pour le trial, et c'est pourquoi il est d'ailleurs privé du blocage de différentiel arrière.

Mitsubishi Pajero Evolution

La transmission reste l'excellente Super Select, qui donne le choix entre rouler en propulsion, en 4 roues motrices permanentes, de verrouiller au besoin le différentiel central et d'enclencher le réducteur. Autant le dire tout de suite, sur route ouverte la très bonne motricité offerte par les roues arrière indépendantes permet au Pajero Evolution d'évoluer en propulsion, tandis que le passage de la transmission intégrale ne rend pas le véhicule pataud, bien au contraire. Assurément, le comportement est la qualité n°1 de ce 4x4-GTI ! Facile à conduire pour tout un chacun, il deviendra joueur si le conducteur sait l'être aussi, mais sans jamais être piégeux. Définitivement, il nous faudra revenir une fois le rodage terminé !

Mitsubishi Pajero Evolution

Notre exemplaire d'essai est un objet des plus rares en raison de la production originelle limitée, de son volant à gauche, de son kilométrage limité et de sa carte grise « 100% légale ». Christian Lambert peut être fier du travail accompli sur cette machine. Il a depuis notre essai décidé de mettre son bijou en vente puis s'est ravisé et souhaite le garder... Qu'aurait-il pu trouver de mieux ?

  Remerciements

Tous nos remerciements à Christian, à Julien, à Véronique et à toute l'équipe de 4x4 Choc pour leur grande confiance: nous avoir laissé partir avec un Pajero Evolution sous les yeux médusés des mécaniciens était un grand moment.

4x4 Choc, c'est bien entendu Christian Lambert Compétition et la préparation, mais c'est aussi un centre Asian Auto Parts: autant vous dire que votre 4x4 coréen ou japonais n'aura aucun secret pour eux... Le Pajero Evolution en atteste !

Asian Auto Parts

Asian Auto Parts Marseille
3 chemin de St-Lambert
13821 La Penne sur Huveaune
04.91.43.18.23 - Fax: 04.91.27.12.61
www.asian-autoparts.com
www.4x4choc.com

Vos réactions sur le forum

 

Bookmark and Share


Mitsubishi Pajero Evolution : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : Mitsubishi
Modèle : Pajero 2 Evolution
Années de production : 1998-1998
Type du moteur : V6 à 60°
Energie : Essence
Disposition du moteur : Longitudinal avant
Alimentation : Gestion intégrale
Suralimentation : -
Distribution : 2 doubles arbres à cames en tête + MIVEC
Nombre de soupapes : 4 par cylindre
Alésage & Course : 93.0 x 85.8
Cylindrée : 3497
Compression : -
Puissance : 280 ch à 6500 tr/min
Couple : 35.5 mkg à 3000 tr/min
Boite de vitesses : 5 rapports
Réducteur : Série
Puissance fiscale : -
Transmission : Intégrale
Différentiel avant : Libre
Différentiel central : Viscocoupleur, blocable
Différentiel arrière : Glissement limité
Antipatinage : Non
ESP : Non
Direction : A billes, assistée
Carrosserie : Break 3 portes 5 places
Longueur : 425 cm
Largeur : 195 cm
Hauteur : 190 cm
Coffre : 280 litres
Garde au sol : 235 mm
Pente franchissable : -%
Angle d'attaque : 43°
Angle central :
Angle de sortie : 36°
Dévers maximal : 45°
Gué : 600 mm
Cx : -
Suspensions avant : Barres de torsion
Suspensions arrière : Triangles superposés
Freins avant : Disques ventilés
Freins arrière : Disques ventilés
ABS : Serie
Pneus avant : 265/70 R16
Pneus arrière : 265/70 R16
Poids : 1970
Poids tractable : 0
Performances
Poids/Puissance : 7.03
Vitesse : 180 (bridée)
0 à 100 km/h : 7.8
400 mètres DA : -
1000 mètres DA : 29.1
Consommations
Sur route : -
Sur autoroute : -
En ville : -
En tout terrain : -
Moyenne : 18.0
Reservoir : - L
Autonomie autoroute : -
Emissions de CO2 : 0 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 2
Climatisation : Série
Prix de base : Plus fabriquée
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
ici

Liens

Site officiel du constructeur : Mitsubishi


Les fiches techniques des concurrentes :BMW E53 X5 4.4i
BMW E53 X5 4.4i Pack Sport
Mercedes Benz W163 ML430

Avis des internautes
Aucun avis posté sur Mitsubishi Pajero Evolution