Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Mitsubishi


Dernières fiches techniques Mitsubishi


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Mitsubishi > Mitsubishi Eclipse Cross CVT 4wd

Librairie Mitsubishi


Mitsubishi Eclipse Cross CVT 4wd : Essai

Mitsubishi Eclipse Cross

Depuis bientôt 40 ans, la marque Mitsubishi est connue en France pour ses 4x4. Il faut dire que le catalogue du constructeur nippon propose un nombre conséquent de modèles, et il se complète à partir de maintenant par le nouveau Mitsubishi Eclipse Cross.

Le 4x4, ça a commencé chez Mitsubishi en 1936 avec le PX33, puis continué après guerre par la production de Jeep CJ3 sous licence jusqu’en 1997. Entretemps, le Pajero puis le L200 étaient nés et avaient connu le succès que l’on sait.

Mitsubishi Eclipse Cross

De l’ASX jusqu’au Pajero en passant par la Lancer, la 3000 GT, l’Outlander ou le L200, il est clair que la marque sait faire des véhicules à 4 roues motrices, qu’ils soient de franchissement ou pas. « Ou pas » d’ailleurs, puisque le marché est maintenant abonné aux crossovers. A ce titre, un modèle de plus dans la gamme ne sera pas de trop.

Il y a bien longtemps, la Mitsubishi Eclipse était un coupé. S’il n’a jamais mis une roue chez nous, il fit un carton aux USA où ce véhicule de petite taille avait la même popularité que la première Opel Tigra chez nous. Mais si le nom reste le même, le nouvel Eclipse Cross s’appelle Cross car c’est à présent un crossover.

Mitsubishi Eclipse Cross

Esthétiquement, le Mitsubishi Eclipse Cross est dans l’air du temps, et très en phase avec les dernières nouveautés de la marque. La calandre rappelle bien entendu la dernière mouture de l’Outlander. L’arrière fortement incliné nous fait un peu penser à un petit X6, ce sont sans doute ses gênes d’Eclipse coupé qui doivent ressortir.

Le Mitsubishi Eclipse Cross cache sous son capot plongeant une mécanique inattendue : un 1500 cm3 turbo, essence, développant 163 chevaux et offrant un couple de 25.5 mkg. Des valeurs bien suffisantes pour animer le véhicule dès lors que l’on dispose d’une bonne boite mécanique. Le catalogue ne propose pour l’instant pas d’alternative à ce moteur de toute manière, mais on nous annonce l’arrivée future du 2.2 DiD. Même si le Diesel a moins la côte qu’avant, le succès de l’Eclipse Cross risque bien de dépendre de ce moteur là.

Mitsubishi Eclipse Cross

L’Eclipse Cross est disponible en 2 et en 4 roues motrices, mais il est bien entendu que seule la seconde nous intéresse. Malheureusement, faire le choix de la transmission impose la boite automatique. Ca n’est pas une boite auto traditionnelle mais une boite dite CVT, c’est à dire équipée d’un variateur. Comme toutes ses congénères, elle offre un agrément certain en conduite usuelle (elle est douce mais restitue les sensations d’une boite classique) mais montre rapidement ses limites en conduite sportive. Conduite sportive ? Oui, il faut vous dire que la voiture revendique une transmission S-AWC héritée de la Lancer Evolution, on s'est donc senti obligés d'essayer.

Venons-en donc à ce qui nous intéresse, à savoir la transmission à 4 roues motrices. Elle est modestement appelée S-AWC, pour Super All Wheeler Control : tout un programme. Elle se passe des différentiels avant et arrière pilotés de la Lancer, mais aussi du blocage de différentiel central des ASX et Outlander. Cela deviendrait donc une bête transmission à 4 roues motrices s’il n’y avait les 3 modes de la Lancer : Auto, Gravel et Snow.

Mitsubishi Eclipse Cross

Pas besoin de s’attarder sur le mode Auto, qui envoie par défaut 80% du couple sur les roues avant, mais qui peut au besoin envoyer jusqu’à 45% du couple à l’arrière. Le mode Snow équilibre un peu plus la transmission, en envoyant par défaut 30% du couple à l’arrière, cette valeur pouvant aller jusqu’à 60%. Enfin, le mode Gravel envoie officiellement 20% du couple à l’arrière mais ira volontiers jusqu’à 55%. Soyons clair, si en mode Snow le véhicule est agréable et sur en conditions hivernales, c’est le mode Gravel qui est clairement le plus ludique.

Moteur à essence, turbo : malgré la transmission automatique qui privilégie les bas régimes, malgré une conduite coulée car nous évoluons en permanence sur des routes verglacées, la consommation s’établit à 10 litres au 100. Définitivement, une version DID sera nécessaire au succès de ce véhicule chez nous.

Mitsubishi Eclipse Cross

L’intérieur du véhicule est réussi. Sans être aussi design que les modèles allemands les plus en vue, il apporte un certain progrès par rapport aux autres modèles de la marque.Il introduit également quelques équipements nouveaux pour la marque, comme une commande par pavé tactile permettant des commandes plus intuitives, et pouvant même commander un iPod.

Car il faut vous dire que l’Eclipse Cross fait -vraiment- le plein d’équipements dans cette version haut de gamme Instyle. Notons entre autres le régulateur de vitesse adaptatif ACC, les phares à LED, le toit ouvrant panoramique, l’affichage tête haute, les 4 sièges et le volant chauffant, mais… pas de GPS. Pour cela, il faudra se rabattre sur votre smartphone et la fonction Mirror Link de l’écran multimédia.

Mitsubishi Eclipse Cross

Le Mitsubishi Eclipse Cross offre pour l’instant une gamme de finition assez large. Seulement voilà, seule la finition la plus haute peut exister avec la transmission S-AWC, et avec une boite automatique impérativement. Comprenez que si vous voulez rouler en 4 roues motrices, il n’existe pas d’autre salution que d’acheter le modèle le plus cher…

En imposant un moteur à essence et même une transmission automatique pour pouvoir accéder aux 4 roues motrices, Mitsubishi ne se facilite pas la tâche. Espérons que la version DID arrivera bientôt pour aider ce joli véhicule à percer.

Texte Manu Bordonado
Photos Philippe Hortail et Constructeur

Mitsubishi Eclipse Cross

Bookmark and Share


Mitsubishi Eclipse Cross CVT 4wd : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : Mitsubishi
Modèle : Eclipse Cross CVT 4wd
Années de production : 2017-
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteur : Transversal avant
Alimentation : Gestion intégrale
Suralimentation : Turbocompresseur + intercooler
Distribution : Double arbre à cames en tête + MIVEC
Nombre de soupapes : 4 par cylindre
Alésage & Course : -
Cylindrée : 1499
Compression : -
Puissance : 163 ch à 5500 tr/min
Couple : 25.4 mkg à 1800 tr/min
Boite de vitesses : Variation continue
Réducteur : -
Puissance fiscale : 9
Transmission : Intégrale
Différentiel avant : Libre
Différentiel central : Coupleur multidisques
Différentiel arrière : Libre
Antipatinage : Serie
ESP : Serie
Direction : Crémaillère, assistance électrique dégressive
Carrosserie : Berline 5 portes 5 places
Longueur : 441 cm
Largeur : 181 cm
Hauteur : 169 cm
Coffre : 341 litres
Garde au sol : 183 mm
Pente franchissable : -%
Angle d'attaque : 19°
Angle central : 18°
Angle de sortie : 30°
Dévers maximal :
Gué : 0 mm
Cx : -
Suspensions avant : McPherson
Suspensions arrière : Multibras
Freins avant : Disques ventilés
Freins arrière : Disques
ABS : Serie
Pneus avant : 225/55 R18
Pneus arrière : 225/55 R18
Poids : -
Poids tractable : 1600
Performances
Poids/Puissance : 0
Vitesse : -
0 à 100 km/h : -
400 mètres DA : -
1000 mètres DA : -
Consommations
Sur route : -
Sur autoroute : -
En ville : -
En tout terrain : -
Moyenne : -
Reservoir : 63 L
Autonomie autoroute : -
Emissions de CO2 : 159 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 6
Climatisation : Série
Prix de base : 35990
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
ici

Liens

Site officiel du constructeur : Mitsubishi


Avis des internautes
Aucun avis posté sur Mitsubishi Eclipse Cross CVT 4wd